Nos langoustes à l’Américaine de Noël

Vous aussi, vous avez envie de mettre un coup de pelle aux gens qui ne parlent que de Noël alors qu’on est même pas encore en décembre? Oui MAIS moi j’ai une excuse, c’est qu’à Noël, au lieu de manger les foies gras au pain d’épice de ma mère et les langoustes de mamie, y a des chances pour que je sois à la maternité anglaise en train de me régaler de choux de Bruxelles (TRUE STORY). Donc ce week-end chez mes parents (après je pourrais plus voler 😥 ), on tente de recréer une ambiance un peu Noël, en tout cas en termes de menus.

.

Voilà notre « entrée » traditionnelle de la veillée de Noël (Hum, nous? trop manger à Noël??), les langoustes à l’Américaine, qui comme leur nom ne l’indique pas sont en fait un plat provençal. La recette est inspirée de la recette de Guy Gedda, dans son livre La table d’un Provençal:

20131125.03.

On suit plus ou moins la recette, mais enfin, par exemple, Guy prend des langoustes vivantes, nous on dit vive Picard et ses queues de langoustes surgelées, moins compliquées à assommer et trier… Pour Noël, on le fait généralement avec des langoustes, mais vu le prix, on peut aussi le faire à d’autres occasions avec des gambas, des calamars, ou de la lotte.

.

Il faut (pour 6 personnes):

  • 3 queues de langoustes (une demie par personne)
  • 200g d’échalotes pelées et émincées (à peu près 3 grosses ou 9 petites)
  • 6 tomates bien mûres (ou une boite de tomates, vu que c’est l’hiver), pelées et concassées (avec les graines)
  • 3 cuillers à soupe de concentré de tomate
  • 3 gousses d’ail pelées et hachées
  • 100g de beurre
  • 3 grands verres de vin blanc (de Provence si on en a)
  • Un ou deux bouchons de Cognac
  • Des herbes: du laurier (2 feuilles), du fenouil sauvage (quelques branches), du persil haché (20g)
  • Du piment d’Espelette (Guy Gedda utilise des piments entiers de Cayenne)
  • Une pointe de couteau de safran
  • Huile d’olive
  • Sel et poivre
  • Guy Gedda met aussi du jambon, nous on aime pas.

.

On commence par couper les queues de langoustes dans le sens de la longueur – clairement le plus fiant de la recette. Nous on utilise de gros ciseaux pour la carapace.

On fait fondre le beurre dans un grand fait-tout, et on y met les queues de langoustes 5 minutes de chaque côté. On se flambe ensuite les sourcils au Cognac (enfin les langoustes surtout) et on sale la chair. On déglace avec 2 verres de vin blanc et on fait réduire de moitié. Puis on sort les queues de langoustes, qu’on réserve, et on garde précieusement le jus de cuisson.

Dans un autre fait-tout, on fait blondir les échalotes avec un peu d’huile d’olive. On déglace au vin blanc, on ajoute les tomates, le concentré de tomate, les herbes, l’ail, le poivre et le piment (plus ou moins selon les goûts, moi j’aime peu épicé donc pas beaucoup). On ajoute le jus de cuisson des queues de langoustes et 1 grand verre d’eau. On laisse mijoter 10 minutes.

Puis on remet les langoustes dans la sauce rouge, sur le dos (la chair en l’air), et on laisse mijoter encore 20mn. A la fin on rectifie l’assaisonnement, et on ajoute le safran.

On sert très chaud avec du riz pilaf, ou bien du riz blanc chez nous. Et on s’arme de courage, c’est le 2ème plat du repas de Noël. Plus que 7 après ça!

.

20131125.02

Publicités

4 réflexions sur “Nos langoustes à l’Américaine de Noël

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s