Edition * Menus de Noël * – MyrtilleD

Sur une proposition de Madame Sioux, cette semaine au lieu de nos menus de la semaine passée, nous échangeons nos idées de repas de fête, pour Noël mais ça marche aussi pour le Nouvel An.

Comme tous les ans, nous serons dans ma belle-famille pour le réveillon de Noël avec deux repas, le 24 au soir et le 25 midi, assez traditionnels :

* Un apéritif qui se veut léger, histoire de ne pas (trop) se couper l’appétit, avec quand même petits boudins noirs et blancs, et parfois gougères au fromage. Et champagne.

* En entrée, foie gras (du commerce, mais c’est bon quand même !!) ou saumon fumé ou ballotines diverses et variées. (à ce stade, je n’ai déjà plus faim en général)

* En plat principal, une année sur deux (concession à ceux, dont moi, qui n’aiment pas ça) c’est dinde farcie aux marrons accompagnée de purée de céleri ou de navet, et purée normale ou riz.

La « bonne » année, c’est filets de sole au four (à la normande ?) dans une sauce à tomber genre béchamel avec crevettes, moules, champignons servis avec du riz. Ou noix de Saint-Jacques à la fondue de poireaux (on est malheureusement peu à aimer), ou un bon rôti de boeuf.

Il faudrait que je récupère les recettes un jour 😉
Pour autant que je puisse en juger sur les photos, ça ressemble à peu près à ça :
Filets de sole à la normande (Elle à table)
Noix de Saint-Jacques à la fondue de poireaux (Journal des Femmes)

* Salade verte et plateau de fromages

* En dessert, la vraie bonne idée c’est le plateau de petits fours sucrés qui d’abord permet d’éviter la bûche, glacée ou non, et surtout donne lieu à un rituel qui fait partie de la fête et laisse chacun gérer selon son appétit en fin de repas : le plateau tourne et chacun son tour choisit UN petit four, jusqu’à épuisement du plateau… ou abandon des convives.

Incontournables aussi, les fruits déguisés – dates, pruneaux ou noix – qu’il est impossible de ne pas grignoter en finissant la soirée.

Pas encore de projets pour le réveillon du Nouvel An, souvent passé entre nous en cercle restreint et à la maison. Moins cuisiné et moins copieux en général…

A titre d’exemple, en décembre 2011, je m’étais « contentée » de préparer un ragoût de queues de lotte à la tomate avec des pommes de terre.

Ragoût de queues de lotte à la tomate (voir la recette)

Un plat savoureux mais léger… pour compenser le dessert !! Une tuerie !
(je vous laisse cliquer pour découvrir le résultat fini ;-))

Gâteau sans cuisson à la châtaigne et au chocolat (voir la recette)

Et les nombreuses entrées apéritives : foie gras sans lequel l’homme (et par contagion les enfants) ne conçoit pas un réveillon, escargots, acras de morue et beignets de calamar.

PS. Comme j’ai quand même mangé la semaine dernière, vous pouvez retrouver sur mon blog mes menus de la semaine du 2 au 8 décembre.

Advertisements

7 réflexions sur “Edition * Menus de Noël * – MyrtilleD

    • Grillés j’aime bien mais en petite dose aussi.
      Oui mon plat de bonne année est sympa, il ne fait pas spécialement fête mais tu peux le faire toute l’année (pour peu que tu aies les moyens d’acheter de la lotte souvent).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s