Gratin de fenouil aux ravioles et au saumon (avec de la vie de famille dedans)

Mercredi soir, après notre cours de yoga, ma copine et moi sommes retournées dans ce merveilleux petit resto près de chez nous, où nous avions si bien mangé (et bu) l’autre fois. Deux plats au menu, dont une assiette composée avec une part de tarte au fenouil. J’avais très envie de goûter mais en même temps, le poulet aux abricots me faisait de l’oeil…
Du coup, nous avons discuté fenouil avec la restauratrice (à défaut de réussir à lui arracher sa recette de pain d’épices à l’orange) et modalités de préparation de ce légume que je cuisine peu – voire jamais. Et là, elle évoque son gratin préféré du moment, un gratin de fenouil fondant avec des ravioles. Et de la crème (beaucoup de crème, elle précise).
Le lendemain soir, ayant encore dans l’espoir de sauver les 2 têtes de fenouil survivant dans mon frigo en attendant que je prenne le temps de me pencher sur leur sort, je me lançais à l’aveuglette ! « Quelle aventurière ! » te dis-tu. Et tu as raison, tu vas voir…
Ca a donné ça :

Ingrédients

  • 2 têtes de fenouil (bien fraîches si possible, sauf si comme moi, tu préfères cuisiner les légumes après un séjour minimum de 8 jours dans le bac de ton frigo)
  • 1 paquet de ravioles
  • 2 pavés de saumon
  • de la crème, 15 cl facile, pour ne pas dire la brique entière (j’ai utilisé de la crème de soja cette fois-ci)
  • poivre et épices éventuelles de ton choix.

Réalisation

(de préférence avec 2 assistants de moins de 4 ans, si tu veux que ça soit réaliste)

Nettoyer et couper le fenouil. En dès, pour que ça cuisine plus vite.

En pratique, tandis que l’assistant n°1 (3 ans et demi) est juché sur une chaise, t’observe, te parle (beaucoup) et récupère les morceaux (en évitant le couteau que tu continues d’actionner) pour les mettre avec fierté dans la sauteuse, l’assistante n°2 (18 mois, malade) tente des acrobaties périlleuses sur sa propre petite chaise en tentant d’ouvrir un tiroir ici, d’attraper un truc sur le plan de travail par là… et chouine beaucoup (c’est normal, elle est malade, elle a vraiment pas la patate, la pauvre). Toi, tu te mets une pression maximum pour finir de couper rapidos ce p*t*in de fenouil et emmener tout le monde au bain. Tu dis à l’assistante n°2 (pas très utile, on l’aura compris) que tu as bientôt fini, qu’elle doit tenir le coup. Tu lui files un bout de pain mais elle les engloutit plus vite que tu ne coupes, avec ton assistant n°1 qui t’aide mais qui te ralentit aussi un peu, quand même, faut avouer…

Quand c’est tout beau, tout coupé, tu verses un peu d’huile d’olive dessus, un demi-verre d’eau, tu mets le couvercle de la sauteuse, tu lances à feu moyen et tu montes coller tout le monde dans le bain. Tu es vraiment persuadée qu’avec l’eau que tu as ajoutée, ça fera l’affaire pour un temps indéfini et que ça ne cramera pas.

Si tu as la chance de pouvoir surveiller et touiller, ça devrait prendre 20 min pour obtenir des petits bouts bien cuits, bien fondants.

Mais sinon, tu peux redescendre chercher un truc en cours de bain et réaliser que ça sent un poil le truc qui colore, aller décoller tes petits dès noircis de la poêle, re-balancer de l’eau et remonter en râlant.

gratin de fenouil aux ravioles et saumon

Cela dit, une fois que le fenouil est cuit, la suite est super simple. Sauf si entre temps, malgré le retour de Mr Sioux du boulot, tout le monde pleure et chouine de fatigue (et de maladie) (d’ailleurs ça tousse beaucoup aussi), ne veut que toi alors qu’il y a d’autres bras disponibles et qu’il est déjà juste 19h45 et que le repas n’est pas prêt.

Dans la mêlée, n’oublie pas de lancer ton four à 180°C.

Une fois que tu as chargé l’assistant n°1 dans le Mei Tai sur ton dos (oui oui, à 3 ans et demi, il en déborde légèrement mais c’est le retour aux sources, il est RA-VI) (et il te fait dans bisous dans les cheveux toutes les 2 secondes, c’est quand même mignon) et que l’assistante n°2 s’est résignée à se contenter de son père, tu embrayes aussi vite que possible sur l’assemblage final.

Un plat à gratin de taille moyenne, plutôt rectangulaire. Un poil d’huile d’olive au fond puis on verse tout le fenouil, on répartit 2 plaques de ravioles. On coupe dans l’épaisseur les 2 pavés de saumon et on les répartit sur les ravioles. On peut verser à ce moment-là un brin de crème. Puis on ajoute les 2 dernières plaques de ravioles, on recouvre allègrement du restant de crème et HOP, au four pour 15/20 min ! (ENFIN !)

Ensuite on range un peu la cuisine, on vaque. Le four sonne, on sort le magnifique repas et quand on se retourne triomphante vers le salon, on réalise que l’assistante n°2 a tellement capitulé qu’elle s’est endormie en bavant sur son géniteur, lui-même installé dans le canapé et ayant fermé les yeux par solidarité (certainement).

Mais on ne se démonte pas pour si peu. On installe l’assistant n°1 (qui ne chouine jamais autant pour réclamer sa pitance que lorsqu’elle est sur le point de lui être servie) sur sa chaise, on le sert, on découpe et on souffle dans son assiette. Entre temps, il a trouvé un tractopelle et un bus qui font des trucs de fou pour enjamber sa fourchette et son couteau donc il ignore superbement le plat qui lui est enfin servi et vous demande (limite) d’attendre.

A ce moment-là, on est en droit de se servir et de commencer à manger, seule… parce qu’on l’a bien mérité ! NON MAIS !

Bon appétit 😉

gratin fenouil ravioles saumon 2

Publicités

11 réflexions sur “Gratin de fenouil aux ravioles et au saumon (avec de la vie de famille dedans)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s