Gâteaux et biscuits pour la fête de l’école

Celui-là, il fallait quand même que je le publie AVANT Noël.

Mon Wombat est rentré à la grande école (ils commencent à 4 ans ici, c’est sans pitié). Qui dit école dit fête de l’école *JOIE ET FELICITE*. Et donc, il fallait amener des gâteaux. Bon moi, j’essaie de m’intégrer socialement aux autochtones qui semblent tous avoir fait un bac+8 en décoration pâtissière. Et entre la malédiction du gatal dont je suis l’objet et ma Parkinson naissante, autant dire que c’est pas gagné. Mais j’ai tout donné. Je me suis appliquée, j’ai fait des glaçages en bavant à force de tirer la langue et j’ai eu des courbatures pendant une semaine à force de serrer les fesses. Mais les idées que j’ai intégralement pompées sur Pinterest sont intéressantes parce que vraiment très faciles et faisable même par une chèvre totale en pâtisserie. Garanti sur facture, sinon, j’y serais jamais arrivé.

.

141221.01.

  • Une idée complètement idiote, qui m’a pris 8h de travail pour récolter £8 à la fête de l’école, mais je le mets quand même ici parce que bon: des sucettes Rudolf the Reindeer, avec un présentoir en carton.

141221.06

  • Une idée qui en met PLEIN LA VUE, rigolote et très facile (faut juste trouver des mini-bretzels mais il y en avait chez Mark & Spencer, nappés de chocolat, en tout petits sachets, gustativement parlant étranges, mais visuel parfait): Des cupcakes Rudolf. Pour le gâteau en lui-même, j’ai utilisé un simple gâteau au yaourt. Le biscuit est un mini-Jaffa cake mais n’importe quel petit biscuit rond fait l’affaire.
    141221.07

.

.

  • Et enfin, un truc tout simple et super bon (en plus, il faut boulotter toutes les chutes pour pas gâcher): les brownies sapins de Noël. Avec une recette de gâteau au chocolat simplissime (200g de chocolat au lait, 120g de beurre fondu, 3 œufs, 130g de sucre et 50g de farine (j’ai pris de la self-raising avec un peu de levure incorporée), on mélange beurre et choco fondu d’un coté, sucre et œufs de l’autre, on mélange tout, on ajoute la farine et PAF – 18mn à 180°). Pour les sapins enneigés, j’ai utilisé la même recette, mais remplacé le chocolat au lait par du chocolat blanc et mis seulement 100g de sucre.

141221.09Pour les troncs j’avais trouvé des candy canes mais avec des biscuits type fingers ou des cigarillos ça va très bien aussi. Les boules de Noël sont des M&M’s, of course.

141221.08

.

Seul hic: une autre maman s’est pointée avec une collection complète de gâteaux reine des neiges, gros gâteau, biscuits, cupcakes, brownies, et même des Olafs en guimauve. Comment cette truie m’a honteusement volé la vedette, j’étais scandalisée.

Publicités

Nos langoustes à l’Américaine de Noël

Vous aussi, vous avez envie de mettre un coup de pelle aux gens qui ne parlent que de Noël alors qu’on est même pas encore en décembre? Oui MAIS moi j’ai une excuse, c’est qu’à Noël, au lieu de manger les foies gras au pain d’épice de ma mère et les langoustes de mamie, y a des chances pour que je sois à la maternité anglaise en train de me régaler de choux de Bruxelles (TRUE STORY). Donc ce week-end chez mes parents (après je pourrais plus voler 😥 ), on tente de recréer une ambiance un peu Noël, en tout cas en termes de menus.

.

Voilà notre « entrée » traditionnelle de la veillée de Noël (Hum, nous? trop manger à Noël??), les langoustes à l’Américaine, qui comme leur nom ne l’indique pas sont en fait un plat provençal. La recette est inspirée de la recette de Guy Gedda, dans son livre La table d’un Provençal:

20131125.03.

On suit plus ou moins la recette, mais enfin, par exemple, Guy prend des langoustes vivantes, nous on dit vive Picard et ses queues de langoustes surgelées, moins compliquées à assommer et trier… Pour Noël, on le fait généralement avec des langoustes, mais vu le prix, on peut aussi le faire à d’autres occasions avec des gambas, des calamars, ou de la lotte.

.

Il faut (pour 6 personnes):

  • 3 queues de langoustes (une demie par personne)
  • 200g d’échalotes pelées et émincées (à peu près 3 grosses ou 9 petites)
  • 6 tomates bien mûres (ou une boite de tomates, vu que c’est l’hiver), pelées et concassées (avec les graines)
  • 3 cuillers à soupe de concentré de tomate
  • 3 gousses d’ail pelées et hachées
  • 100g de beurre
  • 3 grands verres de vin blanc (de Provence si on en a)
  • Un ou deux bouchons de Cognac
  • Des herbes: du laurier (2 feuilles), du fenouil sauvage (quelques branches), du persil haché (20g)
  • Du piment d’Espelette (Guy Gedda utilise des piments entiers de Cayenne)
  • Une pointe de couteau de safran
  • Huile d’olive
  • Sel et poivre
  • Guy Gedda met aussi du jambon, nous on aime pas.

.

On commence par couper les queues de langoustes dans le sens de la longueur – clairement le plus fiant de la recette. Nous on utilise de gros ciseaux pour la carapace.

On fait fondre le beurre dans un grand fait-tout, et on y met les queues de langoustes 5 minutes de chaque côté. On se flambe ensuite les sourcils au Cognac (enfin les langoustes surtout) et on sale la chair. On déglace avec 2 verres de vin blanc et on fait réduire de moitié. Puis on sort les queues de langoustes, qu’on réserve, et on garde précieusement le jus de cuisson.

Dans un autre fait-tout, on fait blondir les échalotes avec un peu d’huile d’olive. On déglace au vin blanc, on ajoute les tomates, le concentré de tomate, les herbes, l’ail, le poivre et le piment (plus ou moins selon les goûts, moi j’aime peu épicé donc pas beaucoup). On ajoute le jus de cuisson des queues de langoustes et 1 grand verre d’eau. On laisse mijoter 10 minutes.

Puis on remet les langoustes dans la sauce rouge, sur le dos (la chair en l’air), et on laisse mijoter encore 20mn. A la fin on rectifie l’assaisonnement, et on ajoute le safran.

On sert très chaud avec du riz pilaf, ou bien du riz blanc chez nous. Et on s’arme de courage, c’est le 2ème plat du repas de Noël. Plus que 7 après ça!

.

20131125.02